Vigipirate

 

Le Conseil du Commerce de France participe à la visibilité du Plan VIGIPIRATE en relayant les informations sur la posture en cours, étant précisé que le Commerce est principalement concerné par le domaine d'action relatif aux installations et bâtiments.

Posture VIGIPIRATE en vigueur

  • Posture VIGIPIRATE au 22 mars 2017
    Annexe 1 : Tableau des mesures publiques
    Annexe 2 : Tableau des grands évènements susceptibles de nécessiter un dispositif de sécurité particulier
    Annexe 3 : Evaluation de la menace terroriste (document réservé aux adhérents)
    Annexe 4 : Recommandation pour la sécurisation des lieux de rassemblement ouverts au public
    Annexe 5 : Prévention de passage à l'acte violent et signalement de comportement suspect
    Annexe 6 : Loi sécurité publique

Le plan VIGIPIRATE de vigilance, de prévention et de protection face aux menaces d’actions terroristes a été refondu afin d’en améliorer la visibilité et la compréhension auprès de l’ensemble des acteurs de la Nation. Le double niveau prévue depuis 2014 est abandonné et remplacé par trois niveaux de sécurité :

- Vigilance, qui correspond à la posture permanente de sécurité et s’appuie sur la mise en œuvre de la totalité des mesures permanentes (télécharger le logo vigipirate Vigilance).
- Sécurité renforcée - Risque d'attentat, qui s'applique face à un niveau élevé de la menace terroriste. Elle concerne l'ensemble du territoire ou peut être ciblée sur une zone géographique et/ou unsecteur d'activité. Les mesures de sécurité permanentes peuvent être renforcées par la mise en oeuvre de mesures additionnelles plus contrainantes mais sans limite de temps définie (télécharger le logo vigipirate Sécurité renforcée - Risque d'attentat)
- Urgence attentat, qui correspond à un niveau de vigilance et protection maximum en cas de menace imminente d'un acte terroriste ou à la suite immédiate d'un attentat. Cela concerne l'ensemble du territoire ou peut être ciblé sur une zone géographique et implique des mesures exceptionnelles d'alerte à la population. sa durée doit être limitée à la gestion de crise (télécharger le logo Vigipirate Urgence attentat)

Pour en savoir plus, voir la partie publique du Plan Vigipirate.

Retrouver les précédentes postures VIGIPIRATE

 

 


Guides pratique pour la sensibilisation du personnel  :

- Guide pratique pour les équipes de directions des centres commerciaux,
- Guide pratique pour les équipes de direction des espaces commerciaux,
- Guide pratique pour le personnel des espaces commerciaux
.
et sur le plan "Faire face ensemble" (en particulier les pages 30 et 31).


Campagne de sensibilisation du grand public "réagir en cas d'attaque terroriste"

A la demande du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale et du Service d’information du Gouvernement, le service du Haut fonctionnaire de défense et de sécurité de Bercy a réalisé une affiche « réagir en cas d’attaque terroriste » ainsi qu’une annexe de recommandations pour en assurer la diffusion.


État d'urgence

Depuis le 13 novembre 2015, la France est en état d'urgence, sur l'ensemble du territoire.

Les préfets de chaque département sont donc désormais en mesure de :

  • restreindre la liberté d'aller et venir des personnes en mettant en place des zones de protection ou de sécurité ou en interdisant la circulation dans certains lieux ;
  • interdire le séjour dans certaines parties du territoire à tout individu susceptible de créer un trouble à l'ordre public ;
  • réquisitionner des personnes ou des moyens privés ;
  • autoriser des perquisitions administratives ;
  • interdire certaines réunions publiques ou fermer provisoirement certains lieux de réunion ;
  • assigner à résidence toute personne dont l'activité s'avère dangereuse pour la sécurité et l'ordre public.

Rappel : dans le cadre du plan Vigipirate, le niveau alerte attentat implique notamment :

  • le renforcement du contrôle des personnes et de détection des explosifs ;
  • l'interdiction de se garer aux abords des écoles ;
  • le renforcement des patrouilles militaires dans les lieux publics ;
  • la suspension des voyages et sorties scolaires.