2ème réunion des acteurs économiques sur l'impact des manifestations "des gilets jaunes"

2ème réunion des acteurs économiques sur l'impact des manifestations "des gilets jaunes"

©BercyPhoto G.Grée

Les représentants du monde économique, dont le Président William Koeberlé, ont participé, pour la deuxième semaine consécutive, à la réunion organisée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, pour faire de nouveau le point sur l’impact des manifestations des gilets jaunes, le week-end dernier.

Il s’agissait de mesurer les conséquences économiques de ce mouvement sur l’ensemble du territoire, et d’évaluer la mise en place des mesures d’accompagnement annoncées lundi 26 novembre dernier pour les professionnels touchés.
Au cours de la réunion, le Président du CdCF a demandé :

  • l’établissement d’un dialogue avec des représentants du mouvement ;
  • le rétablissement de la libre circulation des personnes et des biens pour débloquer les accès aux zones d’activité commerciale dont certaines sont maintenant bloquées depuis le 17 novembre ;
  • la mise en place d'un fonds de soutien, ou à défaut des dégrèvements de charges sociales et fiscales pour les situations critiques ;
  • l’ouverture des commerces les dimanches de décembre.

Suite aux mesures annoncées le 26 novembre dernier, et notamment sur les démarches à suivre pour bénéficier de l’aide à l’activité partielle ou des reports de charges sociales et fiscales, William Koeberlé a rappelé qu'il serait souhaitable que les informations puissent être disponibles sur le site du Ministère de l’Économie et des Finances.

À la suite de cette réunion, Bruno Le Maire, lors d’un point presse, a précisé que les informations sur les mesures seraient en ligne sur le site du Ministère et plus spécifiquement :

  • depuis le 24 novembre les entreprises qui le souhaitent peuvent avoir recours au chômage partiel ;
  • s’agissant des ouvertures dérogatoires le dimanche, une circulaire a été adressée à l’ensemble des préfets le 29 novembre, afin que les commerces qui le souhaitent demandent une dérogation au repos dominical ;
  • Il a précisé que la Fédération Bancaire Française examinera l’ensemble des situations de tous les artisans, commerçants et entreprises touchés, pour répondre à leurs attentes. Il en est de même pour les assureurs.
  • La BPI travaille sur l’augmentation des quotités de garantie PPI, pour passer d’un taux de 40 à 70% sur le crédit de trésorerie.
  • La DGFIP examinera avec toute la bienveillance nécessaire les demandes fiscales d’entreprises défaillantes soit sous forme de délais de paiement soit sous forme de remise de pénalités mais seront également concernés les échéances de CFE et les acomptes d’IS exigibles au 15 décembre.

Retrouvez les informations communiquées par le Ministère de l'Économie et des finances.

Voir les informations utiles et coordonnées des Direccte (dont celle de l'Île de La Réunion) rassemblées par le CdCF pour recourir à ces aides et la fiche d'information de la Direccte Nouvelle Aquitaine sur l'activité partielle.

Partager cette publication :